Pourquoi louer un canoë en Périgord sur la Vézère ?

Pour découvrir la Vallée de l’Homme autrement nous vous recommandons de la descendre en canoë ou kayak. La Vézère, paisible et si nature, saura vous séduire et vous surprendre par la richesse des ses paysages. Vous n’êtes pas équipés, nous sommes là pour vous proposer nos canoës, kayaks ou paddle de location !

On embarque directement depuis Montignac-Lascaux et on se laisse porter par les flots sages de la rivière Vézère sur un canoë 2, 3 ou 4 places pour les petites familles ou en kayak solo pour les amoureux de la solitude.

Cette rivière du Périgord Noir, avant de rejoindre la rivière Dordogne, traverse les âges pour notre plus grand bonheur.

Les merveilles de la rivière Vézère

On commence par la traversée de Montignac-Lascaux et ses maisons sur pilotis qui résistent depuis fort longtemps aux crues hivernales, de celles que les journaux télévisés ne manquent pas de nous montrer.
Ensuite c’est le château de Losse qui s’offre à nos yeux, on peut même passer sous son balcon et profiter de la fraîcheur de son surplomb rocheux couvert de lierre avec notre canoë.
Plus loin, on pagaie sous le pont de Thonac et son vestige d’écluse.
Puis là, c’est l’émerveillement avec le château de Belcayre, le bien nommé “Belles Pierres” en occitan et sa terrasse qui déclenche toutes les envies…
Et de virages en méandres on continue en beauté notre balade en canoë avec l’Un des Plus Beaux Villages de France, son château, son église, ses “courédous” secrets (petites ruelles en occitan), Saint Léon Sur Vézère.
Une belle île en amont et une autre en aval, puis quelques plages permettent la baignade et les arrêts contemplatifs ou dégustatifs. On reprend des forces et on termine par le passage sous La Roque Saint Christophe, véritable cité troglodytique habitée à toute période historique et préhistorique.
Avant d’arriver au terminus, on aperçoit le château-falaise de Reignac de notre canoë, qui nous surveille de tout là-haut puis on franchit le pont de Tursac-Lespinasse.
Bon, on sent un peu ses bras, c’est normal, mais quel bonheur d’avoir pu contempler tout ceci : vous aurez remonté le temps en descendant la Vézère. Bravo !